Les hôpitaux et les abeilles, une love story qui dure

Les hôpitaux et les abeilles, une love story qui dure

Quel est le point commun entre l’hôpital Necker, Robert - Debré ou encore le centre hospitalier de Carcassonne ?
Ils ont tous accueilli (ou accueillent actuellement) une ou plusieurs ruches !

Alors quelles raisons poussent les hôpitaux à faire côtoyer leurs patients avec des abeilles ?

Les abeilles pour soigner

Grâce aux ruches installées sur les sites hospitaliers, les abeilles produiront du miel. Ce même miel sera alors collecté par les établissements et en feront plusieurs usages.
Le miel peut avoir des vertus thérapeutiques qui ne sont aujourd’hui plus à démontrer. Celui-ci peut par exemple servir au traitement d’affections respiratoires, et dans l’antiquité certains Romains s’en servaient pour soigner certaines blessures !
Le cas le plus parlant revient à l’hôpital de Limoges qui, depuis depuis son introduction par le professeur Descottes, utilise du miel de thym ou de lavande pour aider à la cicatrisation  des plaies. Cette technique millénaire a si bien marchée que désormais cette pratique s’est répandue aux établissements de Nïmes, Saint-Brieuc ou même Pompidou à Paris !

Les abeilles pour instruir

Il n’y a toutefois pas que le côté médicinal qui incite les hôpitaux à installer des ruches sur leurs toits. En effet la présence de celles-ci impactent de façon très positive les services pour enfants.

Grâce à leurs présences, les enfants s’instruisent, découvrent le fonctionnement d’une ruche et de ses habitantes, et peuvent ainsi acquérir des connaissances le temps de leur hospitalisation. L’abeille peut en effet aider à développer beaucoup de notions différentes sur la biologie, les saisons ou le système de pollinisation des fleurs. La découverte de l’environnement apiculteur est donc considéré comme une forme de thérapie avec, en prime, la dégustation du miel produit par les abeilles.

Ces installations peuvent également aider à faire comprendre aux enfants les enjeux concernant les abeilles sur notre environnement…

Les abeilles pour sensibiliser

Il est désormais reconnu que l’abeille est en voie de disparition. Ce sont près de 300.000 colonies qui disparaissent tous les ans en France depuis 1995. Elles ont pourtant un rôle primordial dans le processus de pollinisation car ce serait près de 80% de notre environnement végétal qui serait fécondé par les abeilles. Tandis que 40% des aliments que vous trouvez dans vos assiettes y sont présents grâce à leurs rôles.

Ce constat alarmant pousse donc les hôpitaux à sensibiliser et à faire prendre conscience de la situation. Et cela commence dès le plus jeune âge !

Toutes les actions, même les plus petites, peuvent avoir un impact positif. Voilà pourquoi la présence de ces ruches peuvent contribuer à devenir un véritable acteur dans la repopulation de ces insectes pollinisateurs.



Une démarche qui interpelle

Cette initiative d’accueillir des ruches s’est popularisée car après les hôpitaux ce sont aujourd’hui des entreprises qui ont souhaité accueillir en leur sein des ruches afin de sensibiliser leur personnel à la situation actuelle des abeilles !

Laisser une réponse