Comment différencier un vrai miel d’un faux ?

Comment différencier un vrai miel d’un faux ?

Sur le blog de Miel & Moi, on aime faire l’éloge du miel et de ses bienfaits pour la santé. Encore faut-il savoir le choisir. Le faux miel foisonne sur les rayons des grandes surfaces, sans que nous nous en rendions forcément compte. Tous les miels ne se valent pas ; alors comment discerner le miel pur du miel modifié ?

Faux miel ou vrai miel d'abeille© Lukas Blazek / Unspash

1. Lire l'étiquette du miel

Pour éviter toutes mauvaises surprises, commencez par regarder attentivement l’étiquette :

  • Vérifiez l’origine du miel, c’est-à-dire le pays où il a été récolté ; bannissez les miels avec la mention “mélange de miels originaires et non originaires de la C.E.”.
  • Les miels qui contiennent dans la liste des ingrédients des additifs tels que le sirop de maïs ou glucose commercial sont également à proscrire.  
  • Laissez-vous guider par les labels : IGP, AOC, AOP et bien sûr le label bio AB, tous gages de qualité et d'authenticité.
  • Préférez un miel non chauffé. La plupart des miels vendus en grande surface surface sont pasteurisés, c'est-à-dire chauffés à plus de 70°c pendant environ 5 minutes de façon à éliminer toutes les impuretés pour réduire le processus naturel de cristallisation. Le processus de pasteurisation qui permet, certes d’améliorer la conservation du miel,  détruit certains nutriments au passage. Les mentions “Extrait à froid”, “Obtenu par extraction à froid”, “”Obtenu par centrifugation mécanique simple” apportent la garantie d'un miel aux qualités nutritionnelles optimales. 
  • Notez la cristallisation du miel est un phénomène naturel. Un miel qui ne se cristallise pas avec le temps a toute les chances d'être coupé à l'eau.

Tests pour vérifier que le mile est pur© Lindsay Moe / Unspash

2. Vrai ou faux miel : les astuces pour faire la différence

Ces quelques règles essentielles permettent de faire une première sélection. Néanmoins, la plupart des miels frelatés n'indiquent pas leur composition sur leur étiquette. Miel & Moi vous donne 4 astuces pour démêler le vrai du faux :

Le test du pouce

Déposez une petite goutte de miel sur sur votre pouce placé à l'horizontal, paume vers le ciel. Le faux miel est souvent composé d'une quantité d'eau supérieure au miel pur. Si le miel s’écoule rapidement sur la peau, cela indique vraisemblablement que le miel est faux.

Le test de l’eau

Plongez une cuillère à soupe de miel dans un grand verre d'eau. Le faux miel se dissout rapidement tandis que le miel authentique a tendance à couler au fond. 

Le test de la flamme

Prenez une allumette et trempez-la dans le miel. Frottez-la ensuite contre la boite pour essayer de l'allumer. Si celle-ci s'allume, vous avez un miel authentique. Le vrai miel ne contient en effet pas d'eau et est inflammable.

Le test du pain dur

Prenez un morceau de pain rassis et trempez-le dans le miel. Si le mie de pain devient molle, alors il y a beaucoup d'eau dans le miel et celui-ci a certainement été modifié. 

3. Pour être sûr d'acheter du miel pur, une seule solution...

Pour être certain d'être face à un miel authentique (un vrai miel d'abeille !), le mieux reste d'éviter les premiers prix et de privilégier les miels artisanaux d'apiculteurs locaux. Avec Miel & Moi, vous pouvez avoir le cœur net : nos maître-mots sont authenticité et saveur ! Nous entretenons avec nos apiculteurs une relation de confiance aux quatre coins de la France et du Monde, pour vous faire découvrir le meilleur du miel.

Laisser une réponse